betFIRST
 
11-10-17

Un petit tour et puis…


Décor : huitième de finale de la Coupe de Belgique face à Louvain, notre adversaire habituel depuis plusieurs saisons déjà. Le match aller disputé à Liège s’était soldé par une défaite liégeoise, 76 – 86, et avec un goût amer en bouche…

Retour de la Coupe ce mardi soir à Louvain, devant une assistance fort dispersée, football oblige. Et les quelques supporters liégeois présents ont finalement bien fait de faire le déplacement.

10 points d’écart, c’est peu et beaucoup à la fois. L’avance louvaniste pouvait ainsi s’avérer importante tout comme dérisoire, cela dépend d’où l’on se situe. Car Liège Basket a très vite fait d’effacer ce retard en prenant rapidement les devants dans cette rencontre. Liège Basket domine les échanges tant en attaque qu’en défense. Liège impose son rythme et son jeu. On sent l’implication dans la rencontre et l’application des consignes. Joueurs, coachs, staff, on sent l’envie de l’emporter chez chacun. La mentalité et la hargne sont tout autre par rapport au match aller.

Des contre-attaques rondement menées, des tirs à 3 pts magistraux (ne soyons pas timide), une défense à toute épreuve, une organisation offensive efficace, un dévouement à l’équipe… Voilà ce qu’était Liège Basket mardi soir. Le match presque parfait… Jusqu’à 5 minutes du terme.

Alors que nous menions de 30 points (soit 20 si vous comptez l’écart de 10 pts du match aller), nous avons commencé à lâcher prise. Louvain entame une défense tout terrain et une pression à chaque instant, nous perdons nos moyens, l’efficacité n’y est plus. Louvain revient à très grande vitesse. L’écart n’est plus que de 15 pts (soit 5) à 1 minute de la fin. À 9 secondes du terme, Maxime Gaudoux plante un panier à 3 pts dont il a le secret, c’est 83 – 92, Liège est éliminé. Temps-mort de notre coach Laurent. Rentrée liégeoise. Milos reçoit la balle et traverse le camp louvaniste. Il pénètre dans la raquette et shoote. Le temps est suspendu. Le ballon touche l’anneau et rebondit à l’intérieur. Explosions de joie sur et en dehors du terrain, accolades, embrassades, émotions. C’est 83 – 94. Liège se qualifie pour 1 malheureux (ou heureux) petit point.

On a eu chaud, très chaud sur ce parquet. On s’est fait peur. Mener de 30 points cette rencontre et parvenir à se faire remonter en quelques minutes, c’est frustrant et il y a de quoi se poser des questions. Cela ne devrait pas arriver et Liège doit dorénavant apprendre à contrôler son avance jusqu’au terme de la rencontre. Qu’à cela ne tienne, ce soir, nous avons gagné et nous sommes qualifiés !

Qui sortir du lot ? Bonne question ! Tous impliqués et appliqués, tous marqueurs, tous défenseurs. Mentions particulière quand même à Boris pour s’être imposé en patron de la défense liégeoise et pour avoir montré la voie à suivre ; à Milos évidemment pour son expérience, sa maîtrise et son panier victorieux ; à Terry et Tyler pour leur vision et leur distribution ; à Laurent et Sacha pour leur coaching efficace et motivant. Une équipe qui a du potentiel et qui va encore évoluer. Que du positif pour la suite.

Stats : Deroover 16 (4/5 à 3pts, 19 d’éval.) ; HARRIS 9 (2/3 à 3pts) ; MONTGOMERY 8 ; HAZARD 5 ; Cebasek 11 ; LARSON 11 (7 rebonds, 8 assists, 21 d’éval.) ; Lhoest 8 (100% de réussite) ; Penninck 8 ; BOJOVIC 18 (6 assists, 13 d’éval.) 

 

Crédit Photos : Denis ESSER

 

 
 
Website by Cible Communication

Site Optimisé pour 1024 x 768 IE6+ & Firefox2.0+